L'art martial, comme tous les arts, a cet avantage d'être accessible au plus grand nombre. Il donne à chaque pratiquant l'occasion de progresser à son rythme, quel que soit son âge, avec son niveau de sensation, sans souci de comparaison ou d'idée d'être meilleur qu'un autre, ce qui en fait bien plus qu'un sport.
Les exercices, plus ou moins complexes, ont des effets remarquables sur notre vitesse de perception, sur nos qualités de réflexe et de coordination, et peuvent compenser leur perte progressive en prenant de l'âge. Ils nous rendent moins vulnérables aux événements parfois fulgurants en améliorant notre attention, notre coup d'oeil et donc notre capacité de réaction. Ils ont le mérite de constituer un arsenal complet pour renforcer notre corps dans sa globalité et notre psychisme, en opérant de véritables modifications.
Nous pouvons espérer que nos sociétés basées sur la compétition, sa violence, ne seront pas éternelles, et qu'elles feront place un jour à des sociétés basées sur l'entraide et le respect, la reconnaissance d'autrui. Je n'hésite pas à affirmer que l'art martial en tant que "Budo" peut contribuer à un monde meilleur, dont notre planète a vraiment besoin. Il peut élever ou du moins élargir les perspectives de chacun d'entre nous, même de ceux qui croient avoir "tirés les mauvaises cartes".